Hallux Rigidus

Définition de l’hallux rigidus

L’hallux rigidus est une arthrose du premier rayon du pied, entre le métatarsien et la phalange.

Causes de l’hallux rigidus

  • Antécédents de traumatismes (fractures, luxations, entorses, etc.)
  • Activité physique intense
  • Anomalies architecturales du pied : premier métatarsien long, avant-pied égyptien (le gros orteil est plus long que le deuxième orteil)
  • Port de chaussures étroites ou de talons hauts

Conséquences de l’hallux rigidus

  • Douleur
  • Raideur de l’articulation
  • Boiterie avec un appui reporté sur le bord latéral du pied

Traitement médical de l’hallux rigidus

Il est symptomatique car il n’existe actuellement pas de traitement curatif de l’arthrose :

  • Perte de poids
  • Prise d’antalgiques, d’anti-inflammatoires
  • Prise de médicaments protecteurs du cartilage
  • Séances de kinésithérapie
  • Port de semelles

On réalise parfois des infiltrations intra-articulaires qui peuvent soulager temporairement la douleur.

Traitement chirurgical de l’hallux rigidus

Le traitement chirurgical est indiqué en cas de persistance des symptômes malgré un traitement médical bien conduit. Il existe des traitements conservateurs dont les indications restent très limitées. L’arthrodèse (« blocage » de l’articulation ») reste la technique chirurgicale de référence.

But de la chirurgie

Obtenir un premier rayon axé et indolore

Principe de la chirurgie

On réalise un «blocage de l’articulation» métatarso-phalagienne du premier rayon. Le cartilage articulaire est retiré afin de mettre en contact le métatarsienne et la phalange. La fixation est assurée en général par deux vis en croix.

Complications de la chirurgie

Elles sont exceptionnelles
Œdème
Il est déconseillé de rester debout de façon prolongée les premières semaines qui suivent l’intervention. Afin de prévenir l’apparition d’un œdème trop important, le pied doit être régulièrement surélevé et glacé.
Infection
C’est une complication grave mais heureusement exceptionnelle.
Elle guérit généralement avec un simple lavage et un traitement antibiotique prolongé, mais il faut dans certains cas enlever le matériel.
Le risque d’infection est plus important en cas de diabète, de surpoids, de traitement par immunosuppresseurs, de tabagisme et de consommation excessive d’alcool.
Problèmes de cicatrisation cutanée
Ils sont plus fréquents en cas d’antécédents traumatiques, de surpoids, de tabagisme et de diabète.
Hématome post-opératoire
Il nécessite un glaçage régulier du pied jusqu’à sa disparition.
Pseudarthrodèse
C’est l’absence de fusion entre le premier métatarsien et la phalange. Elle peut nécessiter une reprise chirurgicale lorsqu’elle est douloureuse.
Algodystrophie
La prise de vitamine C diminue le risque d’apparition d’une algodystrophie après une chirurgie du pied.

Suites Opératoires

Lever au fauteuil dès le lendemain
Dès le 1e jour : marche avec appui complet en utilisant la paire de chaussures prescrites pour une durée de 45 jours. Il est déconseillé de marcher ou de rester debout de façon prolongée dans les premiers temps. Il est recommandé de se déplacer souvent mais peu longtemps, et de surélever régulièrement le pied afin de limiter l’oedème post-opératoire.

  • Prise d’antalgiques, d’anti-inflammatoires
  • Glaçage
  • Conduite automobile dès la 6e semaine post-opératoire
  • Arrêt de travail en fonction de votre profession (de 1 à 3 mois)
  • Prise de vitamine C pendant 45 jours

Suivi post-opératoire

Une consultation de contrôle sera prévue à 3 semaines et à un mois et demi après l’intervention, puis à 3, 6 et 12 mois.

Patient Area
Follow Us
Bone and Joint Surgery has 5 years experience in travel medical. Contact Us ...
Follow us on twitter
4 days ago The new website is now live. We hope you enjoy it and any feedback is welcome.
Quick Links
CONTACT US
Adresse : Centre Urbain Nord. Immeuble PALACE. App A1-7. 1082 Tunis. Tunisia
Ph : 00216 97 254 623
e-mail : contact.promedinternational@gmail.com